semi-consonnes et semi-voyelles

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue latine.

Modérateurs : Équipe sillages.info, Catherine KLAUS, Michèle TILLARD, Patrick ADENIS

François SIDOROFF
Messages : 8
Enregistré le : dim. 23 févr. 2020 20:55

semi-consonnes et semi-voyelles

Messagepar François SIDOROFF » mer. 6 mai 2020 09:36

u ou v? i ou j?
Je m'interroge depuis longtemps sur cette distinction
La situation me semble très claire en arabe, avec sa structure syllabique très stricte: waw et ya sont des consonnes et sont considérées comme telles même lorsque elles indiquent le prolongement de la voyelle ( En hébreu je connais beaucoup moins, mais il me semble que cette interprétation s'estompe un peu en hébreu moderne mais subsiste néanmoins)
Dans les langues indo-européennes actuelles les voyelles u et i sont systématiquement (à ma connaissance?) complètement décorrélées des consonnes

Mais en latin? Le Gaffiot par exemple distingue catégoriquement u de v et je ne me souviens pas avoir jamais vu évoqué dans mes premières aventures latines un lien entre la consonne v et la voyelle u.
Ici au contraire le choix fait est de ne pas les distinguer, uulnero par exemple. Est-ce une tendance moderne?
Quelle est l'histoire de de cette séparation V -> u ou v. Est-elle tardive ? Existait-elle chez les romains, Se posaient-ils même la question? Et en grec ou en indo-européen originel, si tant-est qu'on en sache ?
J'aimerais en savoir plus.

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 321
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: semi-consonnes et semi-voyelles

Messagepar Michèle TILLARD » jeu. 7 mai 2020 05:21

Bonjour François,
La distinction entre u et V, i et J est relativement récente : originellement il s'agissait d'une seule et même lettre, u et i pour les minuscules, J et V pour les majuscules (on le voit, notamment, dans les inscriptions.) Je pense qu'elle a dû s'opérer quand on a commencé à noter des sons qui n'existaient pas en latin, le [j] et le [v] du français...
La norme scolaire et universitaire veut aujourd'hui qu'on restitue la graphie romaine, en supprimant le v et le j minuscules ; mais cette convention est récente. Je ne saurais la dater exactement : le Gaffiot, en effet, ne la respecte pas... pas plus que mes chers vieux manuels dans lesquels j'ai appris le latin, le Morisset-Thévenot par exemple !
En ce qui concerne le grec ancien, le son [v] n'existait pas. Et il y avait deux "semi-consonnes", le yod [y] et le digamma [w] qui ont disparu, en laissant des traces phonétiques qui font le bonheur des hellénistes !
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr


Retourner vers « Latin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité