Qui / Ei qui

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue latine.

Modérateurs : Équipe sillages.info, Catherine KLAUS, Michèle TILLARD, Patrick ADENIS

Avatar du membre
Patrick ADENIS
Messages : 49
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Qui / Ei qui

Messagepar Patrick ADENIS » lun. 27 avr. 2020 19:24

Bonjour,

Dans l'extrait de La Guerre des Gaules au début de la leçon 17, on trouve la phrase:
Disciplina in Britannia reperta atque inde in Galliam translata esse existimatur, et nunc qui diligentius eam rem cognoscere uolunt plerumque illo discendi causa proficiscuntur.

Ma question porte sur le qui. Dans la traduction, il est remplacé par "ceux qui".
Est-ce que le "ceux" est tacite ? César n'aurait-il pas dû écrire Ei qui ?

Merci pour l'information,
Patrick.

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 321
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: Qui / Ei qui

Messagepar Michèle TILLARD » mar. 28 avr. 2020 05:56

Bonjour Patrick,
Le relatif "qui" peut quelquefois ne pas avoir d'antécédent, surtout dans le style formulaire (comme en français : "qui vole un œuf vole un bœuf"). Surtout chez un auteur élégant comme César, qui tend à supprimer tout mot qui n'est pas absolument indispensable...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Avatar du membre
Patrick ADENIS
Messages : 49
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Re: Qui / Ei qui

Messagepar Patrick ADENIS » jeu. 30 avr. 2020 12:54

Merci.

Je remarque qu'on a le même phénomène dans la Version qui termine cette même leçon.
Notarium uoco et, die admisso, quae formaueram dicto

==> J'appelle mon secrétaire et, le jour ayant pénétré, je dicte ce que j'avais échafaudé.

Avatar du membre
Patrick ADENIS
Messages : 49
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Re: Qui / Ei qui

Messagepar Patrick ADENIS » jeu. 30 avr. 2020 13:18

Clausae fenestrae manent : mire enim silentio et tenebris ab iis quae auocant abductus, et liber et mihi relictus, cogito scribenti similis[...]


Pouvez-vous d'ailleurs m'aider à traduire cette phrase de la version?
C'est la portion en italique qui me pose problème.

Mon analyse:
Abductus = enlevé / accaparé. C'est évidemment le narrateur qui est qualifié ici.
Je me demande s'il est accaparé par "le silence et les ténèbres" (ici ablatif - ou datif, mais c'est plus douteux) ; ou alors par "les choses qui appellent".
Remarque personnelle: cette fois-ci on a bien la construction "iis quae".
Sans doute la deuxième hypothèse. Il faut d'ailleurs peut-être lire les choses qui m'appellent. Le "me" étant suggéré.
Mais dans ce cas que viennent faire "le silence et les ténèbres" ?

Autre interprétation : quae est un accusatif pluriel dont l'antécédent est "le silence et les ténèbres".
==> "Je suis distrait par ces choses qui appellent le silence et le ténèbres." Mais je crois que ça ne veut rien dire :)

Merci de votre aide.
Patrick.

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 321
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: Qui / Ei qui

Messagepar Michèle TILLARD » jeu. 30 avr. 2020 17:36

Bonsoir Patrick,
Il faut traduire ainsi :
mire abductus : étonnamment tenu à l'écart...
... silentio et tenebris : ...par le silence et les ténèbres
... ab iis quae avocant : ... des choses qui me distraient (hé oui, ici le relatif a bien un antécédent !)
... et liber et mihi relictus : ... et libre et laissé à moi-même...
cogito : je pense...

J'espère vous avoir éclairé (malgré les ténèbres en question :lol: )
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Avatar du membre
Patrick ADENIS
Messages : 49
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Re: Qui / Ei qui

Messagepar Patrick ADENIS » jeu. 30 avr. 2020 19:57

Merci pour ces éléments.

En vous lisant, cela m'amène à une question supplémentaire.
Un certain nombre de verbes sont construits avec des préfixes qui peuvent s'employer par ailleurs comme préposition.
Par exemple, ici Abduco construit avec "ab".

Est-il incorrect de dupliquer la préposition pour introduire un complément de moyen, ou d'origine (ou d'autre chose d'ailleurs) ?

Par exemple :
Ab domu abeo. (je sors de la maison)
Ou bien:
Domu abeo.

Là où je veux notamment en venir : dans notre exemple, comme le verbe abduco comportait déjà un ab ; était évident / implicite / naturel de considérer que son complément de moyen était silentio et tenebris (groupe nominal à l'ablatif) et non pas ab iis quae auocant (autre groupe nominal à l'ablatif introduit par la préposition ab) ?

Merci pour ce complément & pour votre soutien dans l’animation du forum.

Patrick.


Retourner vers « Latin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités