les relatives

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue grecque antique.

Modérateurs : Équipe sillages.info, Michèle TILLARD, Patrick ADENIS

Frédéric
Messages : 20
Enregistré le : jeu. 11 juin 2020 14:45

les relatives

Messagepar Frédéric » mar. 30 mars 2021 18:05

Bonjour Michèle,
j'étudie actuellement les relatives dans la grammaire d'Allard et Feuillâtre. J'ai essayé de synthétiser ce qui est écrit et vous demande votre avis:

1) le relative simple a un verbe au futur -> consécutive (de telle sorte que je/tu/...=

2) le relatif composé a un verbe au futur -> finale (pour que je/tu/...)

3) le relatif composé a un verbe au subjonctif avec ἄν -> éventuel ou répétition dans le présent

4) le relatif composé a un verbe à l'optatif -> potentiel

5) le relatif composé a un verbe au passé de l'indicatif -> irréel

6) le relatif composé a un verbe à l'optatif sans ἄν -> répétition dans le passé

Faut-il toujours un relatif composé pour exprimer ces notions ?
Le relatif simple est-il donc que "déterminatif", "causal" ou "consécutif"?

Je vous remercie par avance pour vos explications.
Frédéric

NB : il me semble que la leçon 21 ne traite pas des adjectifs verbaux pourtant annoncé dans le titre.

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 344
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: les relatives

Messagepar Michèle TILLARD » mer. 31 mars 2021 13:58

Bonjour Frédéric,
à propos des adjectifs verbaux, c'est effectivement un oubli ; il sera corrigé dans la prochaine mise à jour.

À propos des relatives, la grammaire Allard & Feuillâtre, excellentissime par ailleurs, complique un peu les choses inutilement.
- pour la répartition entre relatif simple (ὅς...) et composé (ὅστις, ὅσπερ...) elle concerne le sens du relatif lui-même : les composés ajoutent une nuance (ὅστις : celui qui, en général... ; ὅσπερ : celui qui, en particulier...) ; mais cela n'a pas grand-chose à voir avec le sens de la relative elle-même.
- pour le sens de la relative, il faut être attentif au mode (indicatif, subjonctif, optatif) et à la présence ou non de la particule ἄν. Et dans ces relatives modalisées (finales, consécutives etc.) les règles sont les mêmes que pour les subordonnées correspondantes, et un relatif simple est tout à fait possible.
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Frédéric
Messages : 20
Enregistré le : jeu. 11 juin 2020 14:45

Re: les relatives

Messagepar Frédéric » mer. 31 mars 2021 14:08

Merci beaucoup Michèle, c'est beaucoup plus clair comme ça.
Frédéric


Retourner vers « Grec ancien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité