Duel

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue grecque antique.

Modérateurs : Michèle TILLARD, Patrick ADENIS

Michael Comte
Messages : 25
Enregistré le : mer. 16 sept. 2020 17:53

Duel

Messagepar Michael Comte » jeu. 4 nov. 2021 09:15

Bonjour,
Je sais que le duel est rarement utile, mais je me pose une question à ce sujet:

- Dans la grammaire Allard, les conjugaisons ne comportent pas la première personne du duel, que les 2eme et 3eme.

- Pourtant, on trouve le duel de εγω: νω, νων

Quand emploie-t-on ce pronom au duel nominatif s'il n'y a pas de forme verbale correspondante?

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 314
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: Duel

Messagepar Michèle TILLARD » ven. 5 nov. 2021 17:45

Bonjour Michael,
Là vous me posez une colle ! En réalité, seule la forme νώ comme nominatif pose problème (aux cas obliques, le verbe n'est pas en cause).
Voici un exemple chez Homère :
οἱ μὲν ἔπειτ᾽ ἀναβάντες ἐπέπλεον ὑγρὰ κέλευθα,
νὼ ἀναβησάμενοι·

"Puis ceux qui avaient embarqué naviguèrent sur les chemins liquides,
Nous deux étant montés à bord..." (Odyssée, XV, 474-475)

On voit qu'ici, avec le nominatif duel, le poète accorde tout bêtement le participe au masculin pluriel !
Bien cordialement, MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Avatar du membre
Patrick ADENIS
Messages : 87
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Re: Duel

Messagepar Patrick ADENIS » dim. 7 nov. 2021 14:58

Du coup je trouve que dans l'exemple, c'est un peu curieux car comme c'est un participe qui se décline comme un adjectif de 1ère classe, Homère avait à disposition une terminaison de duel en -ω.
On aurait pu avoir νὼ ἀναβησαμένω.
Non ?
Par contre, ça pose sans doute des problèmes de scansion car cela déplace l'accent tonique et rallonge la dernière voyelle...

Dans Œdipe Roi, de Sophocle, on trouve au vers 1503 (presque à la fin) une tirade d’Œdipe s'adressant à Créon :
ὦ παῖ Μενοικέως, ἀλλ᾽ ἐπεὶ μόνος πατὴρ
ταύταιν λέλειψαι, νὼ γάρ, ὣ ᾽φυτεύσαμεν,
ὀλώλαμεν δύ᾽ ὄντε
, μή σφε περιίδῃς
πτωχὰς ἀνάνδρους ἐκγενεῖς ἀλωμένας,
μηδ᾽ ἐξισώσῃς τάσδε τοῖς ἐμοῖς κακοῖς.

Qui donne quelque chose comme,
"Ô fils de Ménoekée, mais puisque tu demeures pour celles-ci
leur seul père, car nous deux, qui les avons élevées,
Nous avons péri tous les deux [...]"

On voit que νὼ est un sujet. Il s'accorde comme une première personne pluriel à deux reprises (᾽φυτεύσαμεν / ὀλώλαμεν).
Il y a une relative au duel introduite par "ὣ".
Le participe présent "étant deux" est également au duel avec la forme "ὄντε".

J'en profite pour poser la question sur "λέλειψαι" qui est une forme un peu bizarre. Est-ce que j'ai raison de le lire comme un futur du parfait moyen à la 2ème personne de λείπω ? (~ tu seras resté)


Merci à tous !

Patrick.

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 314
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: Duel

Messagepar Michèle TILLARD » dim. 7 nov. 2021 18:31

Merci, Patrick, pour ce second exemple très parlant... Effectivement, Homère aurait pu utlliser la forme duelle du participe, et ne l'a pas fait probablement pour des raisons métriques.
Il se confirme en tous cas que les Grecs mêlaient allègrement le duel et le pluriel – le duel devait être perçu comme un pluriel un peu particulier.
Quant à λέλειψαι, c'est bien un "futur du parfait", autrement dit un futur antérieur...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Michael Comte
Messages : 25
Enregistré le : mer. 16 sept. 2020 17:53

Re: Duel

Messagepar Michael Comte » lun. 8 nov. 2021 10:16

Merci pour ces explications.


Retourner vers « Mooc Grec ancien pour débutants »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités