OEdipe roi, Réponse du prêtre

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue grecque antique.

Modérateurs : Équipe sillages.info, Michèle TILLARD, Patrick ADENIS

MICHELE CARRASSET épouse KUJAS
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 2 avr. 2020 08:27

OEdipe roi, Réponse du prêtre

Messagepar MICHELE CARRASSET épouse KUJAS » sam. 15 mai 2021 12:28

Bonjour,
Quelle est l'expression en grec qui permet la traduction
"couronnée de rameaux"
Je comprends, "la foule... assise" mais pas "couronnée de rameaux"
Merci, MK

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 354
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: OEdipe roi, Réponse du prêtre

Messagepar Michèle TILLARD » sam. 15 mai 2021 12:46

Bonjour Michèle
Il s'agit du participe parfait passif ἐξεστεμμένος, du verbe ἐκστέφω qui veut dire "orner de couronnes" ou "orner de bandelettes, de rameaux de suppliants".
Je vais rajouter une note, car en effet ce n'est pas facile à trouver...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

MICHELE CARRASSET épouse KUJAS
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 2 avr. 2020 08:27

Re: OEdipe roi, Réponse du prêtre

Messagepar MICHELE CARRASSET épouse KUJAS » sam. 15 mai 2021 12:49

Merci,
J'avais trouvé la traduction : être originaire de , descendre de ...
MK

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 354
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: OEdipe roi, Réponse du prêtre

Messagepar Michèle TILLARD » sam. 15 mai 2021 12:59

La même expression ou presque se trouvait dans la tirade d'Œdipe, v. 3 : ἱκτηρίοις κλάδοισιν ἐξεστεμμένοι...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Avatar du membre
Patrick ADENIS
Messages : 77
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Re: OEdipe roi, Réponse du prêtre

Messagepar Patrick ADENIS » sam. 5 juin 2021 18:13

Bonjour Michèle(s),

Je viens d'achever cette version dans le Mooc sur la version grecque.
C'est effectivement une des versions les plus ardues jusqu'à présent.

J'ai quelques questions que je n'ai pas pu élucider avec la traduction finale proposée.
Pourriez-vous m'aider ?

  • [Vers 23] ἀνακουφίσαι κάρα --> pourquoi y -t-il ici un infinitif (aoriste) "redresser la tête" et non pas un simple indicatif ? J'ai du mal à saisir la construction de cette infinitive.
    Egalement concernant le rôle de οἵα. Est-ce un adverbe ou un genre de pronom relatif postposé qui renverrait à la ville Πόλις ?
  • [Vers 32] Je ne suis pas parvenu à comprendre la forme de ἑζόμεσθ'.
    J'imagine que c'est le verbe ἕζομαι "s’asseoir" à la première personne pluriel, mais je ne comprends pas le sigma (ἑζόμεθα).
  • [Vers 36] σκληρᾶς ἀοιδοῦ --> qui est cette poétesse/chanteuse/ enchanteresse ? Est-ce Médée (mais il ne me semble pas qu'elle passe par Thèbes) ? Est-ce le Sphinx ?
    Je n'ai pas saisi la référence.
  • [Vers 48] θῆς πάρος προθυμίας --> jadis de l'empressement (?) Pourquoi la traduction rend-elle ce génitif par un instrumental ? (à cause de ton zèle d'autrefois)
    J'en profite pour signaler que l'info-bulle sur σωτῆρα dit que c'est un nominatif; alors qu'il s'agit d'un accusatif.


Merci pour votre aide et vos compléments sur ces différents points.

Cordialement,
Patrick.

Michele Kujas
Messages : 2
Enregistré le : jeu. 2 avr. 2020 12:20

Re: OEdipe roi, Réponse du prêtre

Messagepar Michele Kujas » sam. 5 juin 2021 18:28

Bonjour,
Je regrette vraiment de ne pas pouvoir vous aider, je suis une très modeste étudiante. Je n’ai repris l’étude du grec que très récemment.
C’est manifestement à Michèle Tillard que s’adressent toutes vos questions.
Cordialement. M. Kujas

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 354
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: OEdipe roi, Réponse du prêtre

Messagepar Michèle TILLARD » dim. 6 juin 2021 08:47

Bonjour Patrick et Michèle,
En effet, Sophocle est toujours un peu ardu... mais une fois l'effort accompli, c'est un grand bonheur de lecture !
- Les formes de 1ère personne du pluriel en -μεσθα sont poétiques ; le -σ- a pour effet d'allonger la syllabe... très utile pour la métrique ! On trouve ces formes chez tous les poètes, à commencer par Homère.
- κἀνακουφίσαι κάρα / βυθῶν ἔτ´ οὐχ οἵα τε φοινίου σάλου :
- οἵα τε : il faut sous-entendre "ἐστι". οἷος τε εἶναι est une expression qui signifie "être capable de". Ici οἵα se rapporte à πόλις. Et du coup, la construction de ἀνακουφίσαι κάρα s'éclaire : cet infinitif est complément de οἵα τε [ἐστι] : "la cité n'est plus capable de relever la tête des abîmes d'une mer meurtrière"...
- σκληρᾶς ἀοιδοῦ : "la rude chanteuse" est le, ou plutôt la Sphynx, monstre féminin chez les Grecs (à ne pas confondre avec le Sphynx égyptien). Œdipe a débarrassé Thèbes de ce monstre qui interrogeait les voyageurs et, en cas de mauvaise réponse, les tuait en les précipitant dans le vide. Il avait réussi cet exploit sans avoir été informé au préalable par les Thébains...
- τῆς πάρος προθυμίας : c'est un génitif de cause : "à cause de ton zèle d'autrefois" (= quand Œdipe a sauvé la cité) ; on trouve de tels génitifs après des verbes signifiant "admirer", "plaindre", "envier"... On peut considérer que "appeler sauveur" est une variante d' admirer...
Et pour σωτῆρα, c'est bien vu ! Je vais corriger... :D
Bon courage pour la suite des versions... et n'hésitez pas à me signaler les points à expliciter davantage ! Votre aide est précieuse pour améliorer nos FLOTS...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr


Retourner vers « Grec ancien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité