RAHARIMANANA Jean-Luc

Un article de wiki sillages.info.

Image:Raharimanana.jpg

Sommaire

Biographie

Écrivain et dramaturge malgache d'expression française, Jean-Luc Raharimanana est né le 26 juin 1967 à Antananarivo (Madagascar).

Il y demeure jusqu'à l’âge de 22 ans et l'obtention d'une licence de lettres en 1989. La même année, sa pièce Le prophète et le président est censurée, sous l'influence des autorités malgaches. Il obtient alors une bourse qui lui permet de partir en France pour des études à la Sorbonne et à l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) où il obtient un DEA d'ethnolinguistique.

Journaliste pigiste à Radio France Internationale, il devient ensuite professeur de français en Seine-Saint-Denis, tout en participant à de nombreusess manifestations littéraires.

En 2002, Jean-Luc Raharimanana quitte l'enseignement afin de défendre son père, professeur d’histoire à l’Université d’Antananarivo, arrêté puis torturé par les autorités malgaches, pour ses recherches sur les conflits ayant opposé les différents royaumes malgaches.

Jean-Luc Raharimanana se consacre alors entièrement à l'écriture, à la fois pour restituer une mémoire oblitérée par la mythologie officielle, et pour dénoncer la corruption et la misère qui minent la société malgache.

Bibliographie

Théâtre

  • Le prophète et le président, 1989.
  • Le puits, Actes Sud Papier, 1997.

Nouvelles

  • Le lépreux et dix-neuf autres nouvelles, Hatier, 1992.
  • Lucarne, Le Serpent à plumes, 1996.
  • Rêves sous le linceul, Le Serpent à plumes, 1998.

Romans

  • Nour, 1947. Paris: Le Serpent à Plumes, 2001.
  • Za. Paris: Philippe Rey, 2008.

Récits et autres écrits

  • L’Arbre anthropophage, Paris, Gallimard/Joëlle Losfeld, 2004.
  • Manifeste pour l'hospitalité des langues (ouvrage collectif), avec Gilles Pellerin, Henriette Walter, Wilfried N'Sondé, Boualem Sansal, Jean-Luc Raharimanana et Patrice Meyer-Bisch (Editions la Passe du vent, L'instant même, janvier 2012).

Poésie

  • Les cauchemars du gecko, Vents d’Ailleurs, 2011.
  • Enlacement(s). Coffret de trois livres : Des Ruines, Obscena et Il n’y a plus de pays, Vents d’Ailleurs, 2012.
  • Empreintes, Vents d’Ailleurs, 2015.
  • Parfois le vide. Mise en voix et interprétation de l’auteur, accompagné de Tao Ravao (cordes, Jean-Christophe Feldhandler (percussions) et Géraldine Keller (voix et chant), Festival d’Avignon, 2016, dans le cadre des lectures de RFI ; parution prévue en 2017.

--MicheleTillard 28 septembre 2016 à 17:57 (CEST)