DJAVANN Chahdortt

Un article de wiki sillages.info.

(Différences entre les versions)
Version actuelle (8 septembre 2016 à 12:20) (modifier) (défaire)
 
Ligne 19 : Ligne 19 :
* ''La Dernière Séance'', éd. Fayard (2013)
* ''La Dernière Séance'', éd. Fayard (2013)
* ''Big Daddy'', éd. Grasset (2015)
* ''Big Daddy'', éd. Grasset (2015)
 +
* ''Les putes voilées n'iront jamais au paradis'', éd. Grasset (2016)
== Prix et décoration ==
== Prix et décoration ==

Version actuelle

Image:Djavann.jpg

Biographie

Née en 1967 en Iran, Chahdortt Djavann grandit à Téhéran où elle vit avec sa mère et ses quatre frères et sœurs aînés. Son père, Pacha Khan, est emprisonné par le shah. Après la Révolution islamiste iranienne, elle est forcée d'arrêter de lire de grands auteurs français pour étudier le Coran et elle est voilée de force. À 13 ans, elle est incarcérée trois semaines pour avoir manifesté contre le régime. Elle arrive en France en 1993 sans être francophone. Elle fait l’auto-apprentissage du français, vit de jobs précaires puis débute des études universitaires à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales . En 1998, son mémoire porte sur l'endoctrinement religieux dans les manuels scolaires de son pays d'origine. Après une maîtrise et un DEA, elle prépare une thèse de doctorat sur la création littéraire dans la langue de l'autre en travaillant sur les œuvres de Cioran, Ionesco et Beckett.

Elle ne termine pas sa thèse, puis change d'orientation et se consacre à l'écriture. Ses ouvrages sont traduits dans plusieurs langues. Elle écrit de nombreux articles dans les journaux : Libération, Le Monde, Le Figaro, Le Journal du dimanche.

Bibliographie

  • Je viens d’ailleurs (2002)
  • Bas les voiles !, éd. Gallimard (2003) – un pamphlet qui l'a rendue célèbre
  • Que pense Allah de l’Europe ? (2004)
  • Autoportrait de l’autre (2004)
  • Comment peut-on être français ? (2006)
  • A mon corps défendant, l’Occident, éd. Flammarion (2007)
  • La Muette (2008)
  • Ne négociez pas avec le régime iranien, éd. Flammarion (2009)
  • Je ne suis pas celle que je suis, éd. Flammarion (2011)
  • La Dernière Séance, éd. Fayard (2013)
  • Big Daddy, éd. Grasset (2015)
  • Les putes voilées n'iront jamais au paradis, éd. Grasset (2016)

Prix et décoration

  • 2003 : Grand prix de la Laïcité
  • 2004 : Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres

--MicheleTillard 6 juin 2015 à 16:46 (CEST)