DEPESTRE René

Un article de wiki sillages.info.

(Différences entre les versions)
Ligne 1 : Ligne 1 :
-
[[Image:Depestre_2016.jpg]]
+
[[Image:Depestre.jpg]]
== Biographie ==
== Biographie ==
- 
Poète et romancier, René Depestre est né le 29 août 1926 à Jacmel en Haïti.
Poète et romancier, René Depestre est né le 29 août 1926 à Jacmel en Haïti.
Ligne 27 : Ligne 26 :
*''Traduit du grand large'', Paris, Seghers, 1952.
*''Traduit du grand large'', Paris, Seghers, 1952.
*''Minerai noir'', Paris, Présence Africaine, 1956.
*''Minerai noir'', Paris, Présence Africaine, 1956.
-
*''Journal d'un animal marin'', Paris, Seghers, 1964
+
*''Journal d'un animal marin'', Paris, Seghers, 1964.
*''Un Arc-en-ciel pour l'Occident chrétien'', Paris, Présence Africaine, 1967.
*''Un Arc-en-ciel pour l'Occident chrétien'', Paris, Présence Africaine, 1967.
*''Cantate d'octobre'', édition bilingue, La Havane, Institut du Livre; Alger, SNED, 1968.
*''Cantate d'octobre'', édition bilingue, La Havane, Institut du Livre; Alger, SNED, 1968.
Ligne 50 : Ligne 49 :
*''Le Mât de Cocagne'', roman, Paris, Gallimard, 1979; Folio, 1998.
*''Le Mât de Cocagne'', roman, Paris, Gallimard, 1979; Folio, 1998.
*''Alléluia pour une femme-jardin'', récits, Paris, Gallimard, 1981; Folio, 1986, 1990.
*''Alléluia pour une femme-jardin'', récits, Paris, Gallimard, 1981; Folio, 1986, 1990.
-
*''Hadriana dans tous mes rêves'', roman, Paris, Gallimard, 1988; Folio 1990. (Prix Renaudot)
+
*''Hadriana dans tous mes rêves'', roman, Paris, Gallimard, 1988; Folio 1990 (Prix Renaudot).
*''Éros dans un train chinois'', nouvelles, Paris, Gallimard, 1990; Folio, 1993.
*''Éros dans un train chinois'', nouvelles, Paris, Gallimard, 1990; Folio, 1993.
*"La mort coupée sur mesure" dans ''Noir des Îles'', collectif, Paris, Gallimard, 1995, p. 95-126.
*"La mort coupée sur mesure" dans ''Noir des Îles'', collectif, Paris, Gallimard, 1995, p. 95-126.

Version du 6 octobre 2016 à 16:42

Image:Depestre.jpg

Sommaire

Biographie

Poète et romancier, René Depestre est né le 29 août 1926 à Jacmel en Haïti.

En 1945, il publie ses premiers vers dans le recueil Étincelles ; mais son engagement politique lui vaut d'être incarcéré, puis de devoir fuir en France, puis à Cuba.

Il y exerce pendant près de vingt ans d'importantes fonctions aux côtés de Fidel Castro et Che Guevara.

Il continue à écrire des poésies et publie notamment Minerai noir en 1956, dans lequel il évoque les souffrances et les humiliations de l'esclavage.

Dans les années 1970, il fuit Cuba et s'installe à Paris où il travaille pour l'UNESCO.

Depuis 1980, il vit à Lézignan-Corbières, en Languedoc, où il poursuit son œuvre littéraire.

René Depestre est l'oncle de Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie et ex-gouverneure générale du Canada.


Bibliographie

Poésie

  • Étincelles, Port-au-Prince, Imprimerie de l'État, 1945.
  • Gerbe de sang, Port-au-Prince, Imprimerie de l'État, 1946.
  • Végétations de clarté, préface d'Aimé Césaire, Paris, Seghers, 1951.
  • Traduit du grand large, Paris, Seghers, 1952.
  • Minerai noir, Paris, Présence Africaine, 1956.
  • Journal d'un animal marin, Paris, Seghers, 1964.
  • Un Arc-en-ciel pour l'Occident chrétien, Paris, Présence Africaine, 1967.
  • Cantate d'octobre, édition bilingue, La Havane, Institut du Livre; Alger, SNED, 1968.
  • Poète à Cuba, préface de Claude Roy, Paris, Oswald, 1976.
  • En état de poésie, Paris, Éditeurs Français Réunis, 1980.
  • Au matin de la négritude, préface de Georges-Emmanuel Clancier, Paris, Euroediteur, 1990.
  • Journal d'un animal marin, choix de poèmes 1956-1990, Paris, Gallimard, 1990.
  • Anthologie personnelle, Arles, Actes Sud, 1993.
  • "Adieu à la Révolution" et "En fils créole de la francophonie", dans Écrire la «parole de nuit», la nouvelle littéraire antillaise, Paris, Gallimard, Folio essais, 1994, 53-57.
  • Non-assistance à poètes en danger, préface de Michel Onfray, Paris, Seghers, 2005.
  • Étincelles suivi de Gerbes de sang, Port-au-Prince, Presses Nationales d'Haïti, 2006.
  • Rage de vivre, œuvres poétiques complètes, Paris, Seghers, 2007, 528 p.

Œuvres en prose

  • Pour la révolution pour la poésie, essai, Montréal, Leméac, 1974.
  • Bonjour et adieu à la négritude, essai, Paris, Laffont, 1980; 1989.
  • "Les aventures de la créolité", lettre à Ralph Ludwig, dans Écrire la «parole de nuit», la nouvelle littéraire antillaise, Paris, Gallimard, Folio essais, 1994, p. 159-170.
  • "Vive la lecture", dans En quête du livre, collectif, Paris, Paroles d'aube, 1997.
  • Le Métier à métisser, essai, Paris, Stock, 1998.

Romans et récits

  • Le Mât de Cocagne, roman, Paris, Gallimard, 1979; Folio, 1998.
  • Alléluia pour une femme-jardin, récits, Paris, Gallimard, 1981; Folio, 1986, 1990.
  • Hadriana dans tous mes rêves, roman, Paris, Gallimard, 1988; Folio 1990 (Prix Renaudot).
  • Éros dans un train chinois, nouvelles, Paris, Gallimard, 1990; Folio, 1993.
  • "La mort coupée sur mesure" dans Noir des Îles, collectif, Paris, Gallimard, 1995, p. 95-126.
  • Ainsi parle le fleuve noir, Paris, Paroles d'Aube, 1998.
  • Comment appeler ma solitude, Paris, Stock, 1999.
  • Encore une mer à traverser, Paris: La Table Ronde, 2005.
  • L'Œillet ensorcelé et autres nouvelles, Paris, Gallimard, 2006.
  • Popa Singer, Paris, Éditions Zulma, 2016.

Traductions

  • Nicolas Guillen, Le Grand Zoo, Paris, Seghers, 1966.
  • Poésie cubaine, 1959-1966, anthologie Heberto Padilla, édition bilingue, La Havane, Institut du Livre, 1967.
  • Roberto Fernández Retamar, Avec les mêmes mains, Paris, Oswald, 1968.
  • César Fernández Moreno, Un catalogue de vieilles automobiles, Paris, Saint-Germain-des-Prés/Unesco, 1988.

--MicheleTillard 2 octobre 2016 à 17:34 (CEST)