Claudie Haigneré

Un article de wiki sillages.info.

Image:Haignere.jpg

Première femme astronaute française (Le Creusot, 1957 - ).

Brillante élève, Claudie Haigneré, née André-Deshays, obtient son baccalauréat à 15 ans, poursuit des études de médecine et devient rhumatologue pendant 8 ans. Attirée par l’espace, elle répond à l’appel à candidature du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) pour devenir astronaute.

Sélectionnée, elle soutient une thèse de neuroscience pour devenir, en 1990, responsable de programme au CNES. En 1992, elle part à la Cité des Etoiles près de Moscou et participe en 1996 à un vol à bord de la station orbitale russe Mir avant d’être intégrée au corps des astronautes européens de l’Agence spatiale européenne (ESA) en Allemagne. Ingénieur de bord n° 1 en 2001 à bord de ISS (Station Spatiale Internationale), elle réalise un programme expérimental dans les domaines de l’observation de la Terre, de l’étude de l’ionosphère, des sciences de la vie ainsi que des sciences de la matière. Entre temps elle a eu une petite fille et s’est mariée avec l’astronaute Jean Pierre Haigneré.

Elle sera ministre déléguée à la Recherche et aux nouvelles technologies en 2002, puis ministre déléguée aux Affaires européennes en 2004, avant d’être choisie, en 2009, pour regrouper le Palais de la découverte et la Cité des sciences en créant l’établissement public Universcience dont elle assure la présidence jusqu’en 2015. Elle travaille de nouveau à l’ESA sur les concepts d’exploration spatiale habitée.

--NathalieVandeWiele 12 novembre 2021