CONFIANT Raphaël

Un article de wiki sillages.info.

(Différences entre les versions)
Version actuelle (8 septembre 2016 à 12:24) (modifier) (défaire)
 
Ligne 5 : Ligne 5 :
Né le 25 janvier 1951 au Lorrain, en Martinique (France, département et région d'outre-mer), Raphaël Confiant est issu, du côté maternel, d'une famille de petits distillateurs de rhum mulâtres, et du côté paternel, de petits commerçants de Fort-de-France.
Né le 25 janvier 1951 au Lorrain, en Martinique (France, département et région d'outre-mer), Raphaël Confiant est issu, du côté maternel, d'une famille de petits distillateurs de rhum mulâtres, et du côté paternel, de petits commerçants de Fort-de-France.
-
Diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, et d'anglais à la Faculté des Lettres de cette même ville, il y a fait ses études supérieures entre 1969 et 1974. De 1982 à 1985, il est professeur de lycée. En 1994, il obtient un Doctorat en Langues et Cultures Régionales à l'Université des Antilles et de la Guyane. En 2009, il est qualifié aux fonctions de professeur des universités en anthropologie biologique, ethnologie et préhistoire et en cultures et langues régionales.
+
Diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, et d'anglais à la Faculté des Lettres de cette même ville, il y a fait ses études supérieures entre 1969 et 1974. De 1982 à 1985, il est professeur de lycée. En 1994, il obtient un Doctorat en Langues et Cultures Régionales à l'Université des Antilles et de la Guyane. En 2009, il est qualifié aux fonctions de professeur des universités en anthropologie biologique, ethnologie et préhistoire et en cultures et langues régionales.
-
Écrivain reconnu tant en créole qu'en français, il écrit dans les deux langues. Il est actuellement professeur des universités à l'université des Antilles et de la Guyane et doyen de la faculté de lettres et sciences humaines.
+
Écrivain reconnu tant en créole qu'en français, il écrit dans les deux langues. Il est actuellement professeur des universités à l'université des Antilles et de la Guyane et doyen de la faculté de lettres et sciences humaines.
== Littérature et langue créole ==
== Littérature et langue créole ==
-
Militant de la cause créole dès les années 1970, il participe avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau à la création du mouvement de la créolité.
+
Militant de la cause créole dès les années 1970, il participe avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau à la création du mouvement de la créolité.
-
Raphaël Confiant est le premier Martiniquais à avoir publié un roman en créole : ''Bitako-a'' (éditions du GEREC, 1985). Il a été membre du premier journal entièrement en créole des Petites Antilles, ''Grif An Tè'', qui a duré 4 ans et a publié 52 numéros. Il a également publié le premier dictionnaire du créole martiniquais (éditions Ibis Rouge, 2007).
+
Raphaël Confiant est le premier Martiniquais à avoir publié un roman en créole : ''Bitako-a'' (éditions du GEREC, 1985). Il a été membre du premier journal entièrement en créole des Petites Antilles, ''Grif An Tè'', qui a duré 4 ans et a publié 52 numéros. Il a également publié le premier dictionnaire du créole martiniquais (éditions Ibis Rouge, 2007).
-
En 1988, après avoir publié 5 livres en créole, Raphaël Confiant passe au français et publie ''Le Nègre et l'Amiral'' (éditions Grasset, 1988), roman traitant de la Deuxième Guerre mondiale aux Antilles, qui est un succès éclatant. Suivront une trentaine d'ouvrages dont beaucoup seront couronnés par des prix.
+
En 1988, après avoir publié 5 livres en créole, Raphaël Confiant passe au français et publie ''Le Nègre et l'Amiral'' (éditions Grasset, 1988), roman traitant de la Deuxième Guerre mondiale aux Antilles, qui est un succès éclatant. Suivront une trentaine d'ouvrages dont beaucoup seront couronnés par des prix.
-
Avec Patrick Chamoiseau et Jean Barnabé, Raphaël Confiant lance en 1989 manifeste littéraire intitulé ''Éloge de la Créolité'' qui est l'acte de naissance de ce mouvement, qui fait suite à la "négritude" d'Aimé Césaire, et à l'Antillanité d'Édouard Glissant ; la Créolité chante la totalité du réel antillais et pas seulement la mer bleue, le sable blanc et les colibris. Elle s'intéresse aux quimboiseurs, aux djobeurs, aux coupeurs de canne, aux femmes de mauvaise vie, etc., brisant ainsi le cliché des îles paradisiaques.
+
Avec Patrick Chamoiseau et Jean Barnabé, Raphaël Confiant lance en 1989 manifeste littéraire intitulé ''Éloge de la Créolité'' qui est l'acte de naissance de ce mouvement, qui fait suite à la "négritude" d'Aimé Césaire, et à l'Antillanité d'Édouard Glissant ; la Créolité chante la totalité du réel antillais et pas seulement la mer bleue, le sable blanc et les colibris. Elle s'intéresse aux quimboiseurs, aux djobeurs, aux coupeurs de canne, aux femmes de mauvaise vie, etc., brisant ainsi le cliché des îles paradisiaques.
-
Au contraire de la Négritude, la Créolité écarte toute connotation raciale ou raciologique : « créole » vient du latin creare qui signifie « créer/se créer » et désigne les nouvelles réalités des Amériques à la suite de la conquête européenne, en particulier dans l'archipel des Antilles.
+
Au contraire de la Négritude, la Créolité écarte toute connotation raciale ou raciologique : « créole » vient du latin creare qui signifie « créer/se créer » et désigne les nouvelles réalités des Amériques à la suite de la conquête européenne, en particulier dans l'archipel des Antilles.
Contrairement à l'Antillanité, la Créolité ne se résume pas à ce seul archipel puisqu'elle vise, dans un premier temps, à englober les zones créolophones des îles du Cap Vert et de l'océan Indien (Maurice, Seychelles, Réunion), puis dans un second temps, les populations mixtes apparues dans les banlieues des grandes métropoles du monde occidental (Paris, Londres, New-York etc...).
Contrairement à l'Antillanité, la Créolité ne se résume pas à ce seul archipel puisqu'elle vise, dans un premier temps, à englober les zones créolophones des îles du Cap Vert et de l'océan Indien (Maurice, Seychelles, Réunion), puis dans un second temps, les populations mixtes apparues dans les banlieues des grandes métropoles du monde occidental (Paris, Londres, New-York etc...).
Ligne 26 : Ligne 26 :
== Bibliographie ==
== Bibliographie ==
=== En créole ===
=== En créole ===
-
*''Jou Baré'', poèmes, 1977
+
*''Jou Baré'', poèmes, 1977
-
*''Jik dèyè do Bondyé'', nouvelles, 1979 (réédité en 1998)
+
*''Jik dèyè do Bondyé'', nouvelles, 1979 (réédité en 1998)
-
*''Chimère d'en ville'', roman, 1985
+
*''Chimère d'en ville'', roman, 1985
-
*''Bitako-a'', roman, 1985
+
*''Bitako-a'', roman, 1985
-
*''Kòd Yanm'', roman, 1986
+
*''Kòd Yanm'', roman, 1986
-
*''Marisosé'', roman, 1987
+
*''Marisosé'', roman, 1987
-
*''Dictionnaires des titim et sirandanes'', 1998
+
*''Dictionnaires des titim et sirandanes'', 1998
-
*''Le Galion'', 2000
+
*''Le Galion'', 2000
-
*''Dictionnaire des néologismes créoles'', 2001
+
*''Dictionnaire des néologismes créoles'', 2001
-
*''Dictionnaire créole martiniquais-français'', 2007
+
*''Dictionnaire créole martiniquais-français'', 2007
-
*''Moun-Andéwò a'', 2012
+
*''Moun-Andéwò a'', 2012
-
*''Blogodo'', lexique, 2013
+
*''Blogodo'', lexique, 2013
=== En français ===
=== En français ===
-
*''Le Nègre et l'Amiral'', roman, 1988, Prix Antigone
+
*''Le Nègre et l'Amiral'', roman, 1988, Prix Antigone
-
*''de la créolité'', essai, 1989 (avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau)
+
*''de la créolité'', essai, 1989 (avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau)
-
*''Eau de café'', roman 1991, Prix Novembre
+
*''Eau de café'', roman 1991, Prix Novembre
-
*''Lettres créoles: tracées antillaises et continentales de la littérature'' (1635-1975), essai, 1991
+
*''Lettres créoles: tracées antillaises et continentales de la littérature'' (1635-1975), essai, 1991
-
*''Ravines du devant-jour'', récit, 1993, Prix Casa de las Americas
+
*''Ravines du devant-jour'', récit, 1993, Prix Casa de las Americas
-
*''Aimé Césaire, une traversée paradoxale du siècle'', essai, 1993
+
*''Aimé Césaire, une traversée paradoxale du siècle'', essai, 1993
-
*''Un voleur dans le village'', récits, traduit de l'original anglais (Jamaïque) de James Berry, 1993, Prix de l'International Books for Young People
+
*''Un voleur dans le village'', récits, traduit de l'original anglais (Jamaïque) de James Berry, 1993, Prix de l'International Books for Young People
-
*''L'Allée des Soupirs'', roman, 1994, Prix Carbet
+
*''L'Allée des Soupirs'', roman, 1994, Prix Carbet
-
*''Commandeur du sucre'', récit, 1994
+
*''Commandeur du sucre'', récit, 1994
-
*''Bassin des ouragans'', récit, 1994
+
*''Bassin des ouragans'', récit, 1994
-
*''Les Maîtres de la parole créole'', contes, 1995
+
*''Les Maîtres de la parole créole'', contes, 1995
-
*''Contes créoles'', contes, 1995
+
*''Contes créoles'', contes, 1995
-
*''La Savane des pétrifications'', récit, 1995
+
*''La Savane des pétrifications'', récit, 1995
-
*''Contes créoles des Amériques'', contes, 1995
+
*''Contes créoles des Amériques'', contes, 1995
-
*''Le Gouverneur des dés'', récit, 1995
+
*''Le Gouverneur des dés'', récit, 1995
-
*''La Vierge du Grand Retour'', roman, 1996
+
*''La Vierge du Grand Retour'', roman, 1996
-
*''Le Meurtre du Samedi-Gloria'' , roman , 1997, Prix RFO du livre
+
*''Le Meurtre du Samedi-Gloria'' , roman , 1997, Prix RFO du livre
-
*''La baignoire de Joséphine'', récit, 1997
+
*''La baignoire de Joséphine'', récit, 1997
-
*''Mamzelle Libellule'', roman, 1997
+
*''Mamzelle Libellule'', roman, 1997
-
*''L'Archet du colonel'', roman, 1998
+
*''L'Archet du colonel'', roman, 1998
-
*''Aventures sur la plante Knos'', récit, traduit de l'original anglais (Jamaïque) d'Evan Jones, 1998
+
*''Aventures sur la plante Knos'', récit, traduit de l'original anglais (Jamaïque) d'Evan Jones, 1998
-
*''Régisseur du rhum'', récit, 1999
+
*''Régisseur du rhum'', récit, 1999
-
*''La Dernière Java de Mama Josépha'', récit, 1999
+
*''La Dernière Java de Mama Josépha'', récit, 1999
-
*''Le Cahier de Romance'', récit, 2000
+
*''Le Cahier de Romance'', récit, 2000
-
*''Le Galion, Canne, douleur séculaire, ô tendresse !'', album, en collaboration avec David Damoison 2000, Prix du livre insulaire, catégorie beaux-livres
+
*''Le Galion, Canne, douleur séculaire, ô tendresse !'', album, en collaboration avec David Damoison 2000, Prix du livre insulaire, catégorie beaux-livres
-
*''Brin d'amour'', roman, 2001
+
*''Brin d'amour'', roman, 2001
-
*''Nuée ardente'', récit, 2002
+
*''Nuée ardente'', récit, 2002
-
*''Le Barbare enchanté'', récit, 2003
+
*''Le Barbare enchanté'', récit, 2003
-
*''La Panse du chacal'', roman 2004, Prix des Amériques insulaires et de la Guyane
+
*''La Panse du chacal'', roman 2004, Prix des Amériques insulaires et de la Guyane
-
*''Adèle et la Pacotilleuse'', roman 2005
+
*''Adèle et la Pacotilleuse'', roman 2005
-
*''Trilogie tropicale'', roman, 2006
+
*''Trilogie tropicale'', roman, 2006
-
*''Nègre marron'', roman, 2006
+
*''Nègre marron'', roman, 2006
-
*''Chronique d'un empoisonnement annoncé'', (Collectif), 2007
+
*''Chronique d'un empoisonnement annoncé'', (Collectif), 2007
-
*''Chlordécone 12 mesures pour sortir de la crise'', (Collectif), 2007
+
*''Chlordécone 12 mesures pour sortir de la crise'', (Collectif), 2007
-
*''Case à Chine'', roman, 2007
+
*''Case à Chine'', roman, 2007
-
*''Les Ténèbres extérieures'', roman, 2008
+
*''Les Ténèbres extérieures'', roman, 2008
-
*''Black is Black'', roman, 2008
+
*''Black is Black'', roman, 2008
-
*''Le Chien fou et le Fromager'', roman, 2008
+
*''Le Chien fou et le Fromager'', roman, 2008
-
*''L'Hôtel du Bon Plaisir'', roman, 2009
+
*''L'Hôtel du Bon Plaisir'', roman, 2009
-
*''La Jarre d'or'', roman, 2010
+
*''La Jarre d'or'', roman, 2010
-
*''L'Emerveillable Chute de Louis Augustin et autres nouvelles'' 2010
+
*''L'Emerveillable Chute de Louis Augustin et autres nouvelles'' 2010
-
*''Citoyens au-dessus de tout soupçon'', roman policier, 2010
+
*''Citoyens au-dessus de tout soupçon'', roman policier, 2010
-
*''Du rififi chez les fils de la veuve'', roman policier, 2012
+
*''Du rififi chez les fils de la veuve'', roman policier, 2012
-
*''Rue des Syriens'', roman, 2012
+
*''Rue des Syriens'', roman, 2012
-
*''Les Saint-Aubert, L'en-allée du siècle 1900-1920'', roman, 2012
+
*''Les Saint-Aubert, L'en-allée du siècle 1900-1920'', roman, 2012
-
*''Bal masqué à Békéland'', roman policier, 2013
+
*''Bal masqué à Békéland'', roman policier, 2013
-
*''Le Bataillon créole'', roman, 2013
+
*''Le Bataillon créole'', roman, 2013
-
*''Nouvelles des mondes créoles'', nouvelles (Collectif), 2013
+
*''Nouvelles des mondes créoles'', nouvelles (Collectif), 2013
-
*''Les Saint-Aubert, Les trente-douze mille douleurs'' 1920-1940, roman, 2014
+
*''Les Saint-Aubert, Les trente-douze mille douleurs'' 1920-1940, roman, 2014
-
*''Citoyens au-dessus de tout soupçon...'', roman policier, 2014
+
*''Citoyens au-dessus de tout soupçon...'', roman policier, 2014
-
*''Madame St-Clair, reine de Harlem'', roman, 2015
+
*''Madame St-Clair, reine de Harlem'', roman, 2015
=== Sur R. Confiant ===
=== Sur R. Confiant ===
-
*Marie-France Bishop, « Confiant Raphaêl », dans Christiane Chaulet Achour, avec la collaboration de Corinne Blanchaud (dir.), ''Dictionnaire des écrivains francophones classiques : Afrique subsaharienne, Caraïbe, Maghreb, Machrek, Océan Indien'', H. Champion, Paris, 2010, p. 111-115 (ISBN 978-2-7453-2126-8)
+
*Marie-France Bishop, « Confiant Raphaêl », dans Christiane Chaulet Achour, avec la collaboration de Corinne Blanchaud (dir.), ''Dictionnaire des écrivains francophones classiques : Afrique subsaharienne, Caraïbe, Maghreb, Machrek, Océan Indien'', H. Champion, Paris, 2010, p. 111-115 (ISBN 978-2-7453-2126-8)
--[[Utilisateur:MicheleTillard|MicheleTillard]] 23 décembre 2015 à 11:55 (CET)
--[[Utilisateur:MicheleTillard|MicheleTillard]] 23 décembre 2015 à 11:55 (CET)
[[catégorie:Martinique]]
[[catégorie:Martinique]]

Version actuelle

Image:Confiant.jpg

Sommaire

Biographie

Né le 25 janvier 1951 au Lorrain, en Martinique (France, département et région d'outre-mer), Raphaël Confiant est issu, du côté maternel, d'une famille de petits distillateurs de rhum mulâtres, et du côté paternel, de petits commerçants de Fort-de-France.

Diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, et d'anglais à la Faculté des Lettres de cette même ville, il y a fait ses études supérieures entre 1969 et 1974. De 1982 à 1985, il est professeur de lycée. En 1994, il obtient un Doctorat en Langues et Cultures Régionales à l'Université des Antilles et de la Guyane. En 2009, il est qualifié aux fonctions de professeur des universités en anthropologie biologique, ethnologie et préhistoire et en cultures et langues régionales.

Écrivain reconnu tant en créole qu'en français, il écrit dans les deux langues. Il est actuellement professeur des universités à l'université des Antilles et de la Guyane et doyen de la faculté de lettres et sciences humaines.

Littérature et langue créole

Militant de la cause créole dès les années 1970, il participe avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau à la création du mouvement de la créolité. Raphaël Confiant est le premier Martiniquais à avoir publié un roman en créole : Bitako-a (éditions du GEREC, 1985). Il a été membre du premier journal entièrement en créole des Petites Antilles, Grif An Tè, qui a duré 4 ans et a publié 52 numéros. Il a également publié le premier dictionnaire du créole martiniquais (éditions Ibis Rouge, 2007).

En 1988, après avoir publié 5 livres en créole, Raphaël Confiant passe au français et publie Le Nègre et l'Amiral (éditions Grasset, 1988), roman traitant de la Deuxième Guerre mondiale aux Antilles, qui est un succès éclatant. Suivront une trentaine d'ouvrages dont beaucoup seront couronnés par des prix.

Avec Patrick Chamoiseau et Jean Barnabé, Raphaël Confiant lance en 1989 manifeste littéraire intitulé Éloge de la Créolité qui est l'acte de naissance de ce mouvement, qui fait suite à la "négritude" d'Aimé Césaire, et à l'Antillanité d'Édouard Glissant ; la Créolité chante la totalité du réel antillais et pas seulement la mer bleue, le sable blanc et les colibris. Elle s'intéresse aux quimboiseurs, aux djobeurs, aux coupeurs de canne, aux femmes de mauvaise vie, etc., brisant ainsi le cliché des îles paradisiaques.

Au contraire de la Négritude, la Créolité écarte toute connotation raciale ou raciologique : « créole » vient du latin creare qui signifie « créer/se créer » et désigne les nouvelles réalités des Amériques à la suite de la conquête européenne, en particulier dans l'archipel des Antilles.

Contrairement à l'Antillanité, la Créolité ne se résume pas à ce seul archipel puisqu'elle vise, dans un premier temps, à englober les zones créolophones des îles du Cap Vert et de l'océan Indien (Maurice, Seychelles, Réunion), puis dans un second temps, les populations mixtes apparues dans les banlieues des grandes métropoles du monde occidental (Paris, Londres, New-York etc...).

Écrivain engagé, Raphaël Confiant milite d'abord aux côtés des nationalistes Martiniquais, puis en faveur de la souveraineté martiniquaise ; s'éloignant finalement des partis, il continue de lutter pour la protection de l'environnement, et l'autonomie de la Martinique.

Bibliographie

En créole

  • Jou Baré, poèmes, 1977
  • Jik dèyè do Bondyé, nouvelles, 1979 (réédité en 1998)
  • Chimère d'en ville, roman, 1985
  • Bitako-a, roman, 1985
  • Kòd Yanm, roman, 1986
  • Marisosé, roman, 1987
  • Dictionnaires des titim et sirandanes, 1998
  • Le Galion, 2000
  • Dictionnaire des néologismes créoles, 2001
  • Dictionnaire créole martiniquais-français, 2007
  • Moun-Andéwò a, 2012
  • Blogodo, lexique, 2013

En français

  • Le Nègre et l'Amiral, roman, 1988, Prix Antigone
  • de la créolité, essai, 1989 (avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau)
  • Eau de café, roman 1991, Prix Novembre
  • Lettres créoles: tracées antillaises et continentales de la littérature (1635-1975), essai, 1991
  • Ravines du devant-jour, récit, 1993, Prix Casa de las Americas
  • Aimé Césaire, une traversée paradoxale du siècle, essai, 1993
  • Un voleur dans le village, récits, traduit de l'original anglais (Jamaïque) de James Berry, 1993, Prix de l'International Books for Young People
  • L'Allée des Soupirs, roman, 1994, Prix Carbet
  • Commandeur du sucre, récit, 1994
  • Bassin des ouragans, récit, 1994
  • Les Maîtres de la parole créole, contes, 1995
  • Contes créoles, contes, 1995
  • La Savane des pétrifications, récit, 1995
  • Contes créoles des Amériques, contes, 1995
  • Le Gouverneur des dés, récit, 1995
  • La Vierge du Grand Retour, roman, 1996
  • Le Meurtre du Samedi-Gloria , roman , 1997, Prix RFO du livre
  • La baignoire de Joséphine, récit, 1997
  • Mamzelle Libellule, roman, 1997
  • L'Archet du colonel, roman, 1998
  • Aventures sur la plante Knos, récit, traduit de l'original anglais (Jamaïque) d'Evan Jones, 1998
  • Régisseur du rhum, récit, 1999
  • La Dernière Java de Mama Josépha, récit, 1999
  • Le Cahier de Romance, récit, 2000
  • Le Galion, Canne, douleur séculaire, ô tendresse !, album, en collaboration avec David Damoison 2000, Prix du livre insulaire, catégorie beaux-livres
  • Brin d'amour, roman, 2001
  • Nuée ardente, récit, 2002
  • Le Barbare enchanté, récit, 2003
  • La Panse du chacal, roman 2004, Prix des Amériques insulaires et de la Guyane
  • Adèle et la Pacotilleuse, roman 2005
  • Trilogie tropicale, roman, 2006
  • Nègre marron, roman, 2006
  • Chronique d'un empoisonnement annoncé, (Collectif), 2007
  • Chlordécone 12 mesures pour sortir de la crise, (Collectif), 2007
  • Case à Chine, roman, 2007
  • Les Ténèbres extérieures, roman, 2008
  • Black is Black, roman, 2008
  • Le Chien fou et le Fromager, roman, 2008
  • L'Hôtel du Bon Plaisir, roman, 2009
  • La Jarre d'or, roman, 2010
  • L'Emerveillable Chute de Louis Augustin et autres nouvelles 2010
  • Citoyens au-dessus de tout soupçon, roman policier, 2010
  • Du rififi chez les fils de la veuve, roman policier, 2012
  • Rue des Syriens, roman, 2012
  • Les Saint-Aubert, L'en-allée du siècle 1900-1920, roman, 2012
  • Bal masqué à Békéland, roman policier, 2013
  • Le Bataillon créole, roman, 2013
  • Nouvelles des mondes créoles, nouvelles (Collectif), 2013
  • Les Saint-Aubert, Les trente-douze mille douleurs 1920-1940, roman, 2014
  • Citoyens au-dessus de tout soupçon..., roman policier, 2014
  • Madame St-Clair, reine de Harlem, roman, 2015

Sur R. Confiant

  • Marie-France Bishop, « Confiant Raphaêl », dans Christiane Chaulet Achour, avec la collaboration de Corinne Blanchaud (dir.), Dictionnaire des écrivains francophones classiques : Afrique subsaharienne, Caraïbe, Maghreb, Machrek, Océan Indien, H. Champion, Paris, 2010, p. 111-115 (ISBN 978-2-7453-2126-8)

--MicheleTillard 23 décembre 2015 à 11:55 (CET)