ADONIS

Un article de wiki sillages.info.

Image:Adonis.jpg

Sommaire

Biographie

De son vrai nom Ali Ahmed Saïd Esber, Adonis, poète et critique littéraire syrien d'expression arabe et française, est né le 1er janvier 1930 à Qassabine près de Lattaquié au nord de la Syrie. Il est scolarisé au lycée français de Tartous en 1942 et obtient son baccalauréat à Lattaquié en 1949. C'est à ce moment qu'il choisit le pseudonyme d'Adonis, qui fait référence au dieu d'origine phénicienne, symbole du renouveau cyclique.

Il entre ensuite à l'université syrienne de Damas qu'il quitte en 1954 avec une licence de philosophie.

En 1955, il est emprisonné six mois pour appartenance au Parti nationaliste syrien, qui préconise une grande nation syrienne au Moyen-Orient.

Après sa libération en 1956, il s'enfuit pour Beyrouth au Liban où il fonde avec le poète syro-libanais Youssouf al-Khal dans les années 1960, la revue Shi'r qui signifie « Poésie ».

Il obtient la nationalité libanaise en 1962.

En 1968, il fonde la revue Mawâkif (« Positions ») – aussitôt interdite dans le monde arabe. C'est là qu'il traduit en arabe Baudelaire, Henri Michaux, Saint-John Perse et en français Aboul Ala El-Maari. Adonis cherche le renouvellement de la poésie arabe contemporaine en s'appuyant sur son passé glorieux mais aussi en regardant la richesse de la poésie occidentale.

À la suite de la guerre civile libanaise, il fuit le Liban en 1980 pour se réfugier à Paris à partir de 1985. Il est le représentant de la Ligue arabe à l'UNESCO.

Bibliographie

Poésie

  • La terre a dit, 1954
  • Premiers poèmes, 1957
  • Feuilles dans le vent, 1958
  • Chants de Mihyar le Damascène, 1961, édité en français, Sindbad, 1983, Poésie/Gallimard, 2002
  • Tombeau pour New York, 1971, Sindbad, 1986.
  • Le Livre des migrations, préface de Salah Stétié, éditions Luneau-Ascot, 1982
  • Ismaël, Du Nulle part, 1984
  • Les Résonances, les Origines, éd. Les Cahiers des Brisants, 1984
  • Kitab al-Hisar (Le Livre du siège), 1985
  • Célébrations, Éditions de La Différence, traduit par Anne Wade Minkowski, 1991
  • Le Temps des villes, 1990
  • Mémoire du vent (Poèmes 1957-1990), Poésie / Gallimard, 1991
  • Chroniques des branches, coll. « Orphée », Éditions de la Différence, 1991.
  • Soleils seconds, Mercure de France, 1994
  • Singuliers, Sindbad / Actes Sud, 1995
  • Toucher la lumière, éditions Fata Morgana, 1997 et Imprimerie nationale/Actes Sud, 2003.
  • Le Poème de Babel, avec des encres de Claude Garanjoud, éditions Voix d'encre, 2000
  • La Forêt de l’amour en nous, 2009
  • Prends-moi, chaos, dans tes bras, Mercure de France, 2015
  • Jérusalem, Mercure de France, traduit par Aymen Hacen, 2016

Anthologie

  • Le Dîwân de la poésie arabe classique, 2009

Essais

  • Le Diwan de la poésie arabe (3 volumes), essais critiques, 1964
  • Le Théâtre et les Miroirs, 1968
  • Le Temps de la poésie, 1972
  • Le Fixe et le Mouvant (3 volumes), thèse d'État, 1975
  • Préface pour les fins de siècles, 1980
  • Politique de la pensée, 1985
  • Introduction à la poésie arabe, quatre leçons données au Collège de France en mai 1984, Sindbad, 1985.
  • La Prière et l'Épée : essai sur la culture arabe, 1993
  • Le Livre (al-Kitâb) (Paris, Éditions du Seuil, coll. Réflexion), 2007
  • Le Regard d'Orphée, entretien, avec Houria Abdelouahed (Fayard, coll. Témoignages pour l'Histoire), 2009
  • Le Livre II (al-Kitâb) Hier Le lieu Aujourd'hui (Paris, Éditions du Seuil, coll. Réflexion), 2013
  • Printemps arabes, religion et révolution, coll. Politique, Éditions de la Différence, Paris, 2014.
  • Adonis, Violence et Islam : Entretiens avec Houria Abdelouahed, Seuil, 2015
  • Le Livre III (al-Kitâb) Hier Le Lieu Aujourd'hui, Le Seuil, 2015
  • Soufisme et surréalisme, Éditions de la Différence, traduit par Bénédicte Letellier, prévu pour 2017.

--MicheleTillard 8 septembre 2016 à 21:14 (CEST)