prépositions et préfixes

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue grecque antique.

Modérateurs : Équipe sillages.info, Michèle TILLARD

Stephen
Messages : 7
Enregistré le : mer. 21 août 2019 09:19

prépositions et préfixes

Messagepar Stephen » mar. 24 sept. 2019 14:10

Bonjour,
C'est avec quelque trépidation que j'ose présenter ici mes deux principaux cauchemars avec cette langue. (Il y en des mineurs, bien entendu --> accentuation, temps primitifs irréguliers, sens multiples...prière de détecter le rire jaune sans émoticones, que je déteste) Il me semble très difficile de bien saisir le sens inhérent de certaines prépositions et pratiquement impossible de bien différencier leur usage. Ceci rend la lecture directe (sans traduction) compliquée, créant de la confusion et de la frustration et ralentissant les progrès.
Ni Taylor, ni Mastronarde, ni Luschnig n'en donne une présentation adéquate. Le problème (pour moi) est particulièrement aigu pour "para", "pros", et "epi", et "kata" qui me laissent perplexe.
Et puis quand ces prépositions deviennent préfixes verbales le problème se multiplie, se densifie, devient inextricable. La solution, je sais, est l'accumulation de textes pour que le cerveau fasse le travail de groupement et filtrage. Ca doit même marcher pour des cerveaux un peu plus jeunes. Moi, j'ai besoin de multiples exemples comparatifs et autant que possible en parallèle, pour saisir les distinctions. Je cherche toujours une source.

(Veuillez excuser l'utilisation du clavier latin ; chaque fois que j'essaie d'utiliser mon clavier grec le système se bloque complètement et je dois redémarrer pour recommencer.

Respectueusement,
Steve

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 112
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: prépositions et préfixes

Messagepar Michèle TILLARD » mar. 24 sept. 2019 17:44

Bonjour Steve,
Peut-être cette fiche du "kit de survie" sur les prépositions pourrait vous être utile :
http://www.uoh.fr/front/document/17156149/88cf/4d26/17156149-88cf-4d26-be72-e69d14dc6dd4.pdf
Le sens des préverbes dérive en général de celui de la proposition correspondante, avec des "couples" :
ἀνά (en haut) / κατά (en bas)
ὑπέρ (sur, au-dessus) / ὑπό (sous)
εἰς (vers, dans avec mouvement) / ἐν (dans, sans mouvement) / ἐκ (en sortant de)
J'espère vous avoir un peu éclairé ; mais c'est surtout l'usage qui vous permettra d'y voir clair...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Stephen
Messages : 7
Enregistré le : mer. 21 août 2019 09:19

Re: prépositions et préfixes

Messagepar Stephen » mer. 25 sept. 2019 14:51

Merci bien pour le tableau. Il est toujours utile d'avoir des exemples. L'essentiel de mon problème est la grande variété de sens que peut prendre une préposition. Ce qu'il nous faudrait est une indication, peut-être historique, du développement des sens pour y trouver un lien. Certains sont clairs ; d'autres apparemment très éloignés. On bute sans arrêt dans un texte en essayant toutes les possibilités et on perd le sens de la phrase.
Pour les préfixes, certaines semblent avoir évolué très loin de la préposition dont elles sont tirées. Encore une source de devinette qui coupe totalement le flot (et entrave la mémorisation).
Un auteur nous rendrait un fier service en nous offrant (vendant) un livret qui traiterait de ce sujet de façon systématique, en plusieurs chapitres et avec des exercices (et les solutions, bien entendu) comparatifs. Ainsi que les nuances (ou pas) entre les cas où les différentes prépositions semblent s'entremêler. Ou mieux encore, une nouvelle méthode qui parsèmerait ces informations tout au long de ses leçons, pas trop à la fois, mais bien ancrées petit à petit. J'imagine des vagues de plaisir me submergeant tous les deux ou trois chapitres lorsque la lumière commencerait de poindre...

Steve

P.S. Vous m'avez bien fait travailler à la recherche de (h)ελωμεθα, ce qui m'a fait du bien. ειρηται, par contre, m'élude complètement. Je ne trouve que la possibilité d'un moyen/passif au présent subjonctif de ερεω, soit dans le sens de "interroger", soit dans celui de "lier, nouer." Je ne vois comment on va de là à la traduction "dépassent".


Retourner vers « Grec ancien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité