traduction du texte de la leçon 4

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue latine.

Modérateurs : Équipe sillages.info, Michèle TILLARD, Catherine KLAUS

Sylvette DEREMOND
Messages : 25
Enregistré le : sam. 10 oct. 2020 16:27

traduction du texte de la leçon 4

Messagepar Sylvette DEREMOND » dim. 27 déc. 2020 16:19

Bonsoir Michèle,
Je me suis lancée dans l'essai de traduction du texte de la leçon 4, en m'aidant beaucoup du Gaffiot, de mes souvenirs de grammaire latine, et de votre traduction lorsque c'était trop obscur et trop difficile.
J'ai quelques questions à vous poser au sujet de ce que je n'ai pas compris, malgré votre traduction, et quelques désaccords concernant votre traduction (pas sur sa justesse, bien sûr, mais sur le choix fait de traduire de telle ou telle manière).
En premier lieu, ce que je n'ai pas compris :
- "ex alte cinctis unus atriensibus" : qu'est-ce qui indique qu'il s'agit d'un esclave, comme vous le traduisez ?
- "iactans officium comes" : je ne comprends pas la construction de cette phrase, du moins je ne comprends pas le sens et la fonction de "comes"
- " tanti maiestas ducis" : vous traduisez par "grand souverain", mais quelle est la traduction mot à mot?

Ensuite, ce avec quoi je ne suis pas tout à fait d'accord :
- "occupata in otio" : vous traduisez par "affairé sans affaires", ce qui à mon avis ne rend pas le sens exact des termes latins, qui serait plutôt "occupé à se reposer", peut-être moins recherché mais plus près du texte et néanmoins explicite.
- "sibi molesta aliis odiosissima" : vous traduisez par " aussi ennemis de leur repos qu'insupportables aux autres". A mon avis, cette traduction introduit la notion de "repos" qui n'est pas dans le texte latin, et d'autre part elle ne rend pas compte du superlatif. Je préfèrerais "importuns à eux-mêmes et encore plus aux autres" (ou quelque chose comme "importuns à eux-mêmes et, pour les autres, les plus odieux qui soient", afin que le superlatif ne soit pas laissé pour compte, mais c'est beaucoup plus lourd).
J'espère que vous ne prendrez pas en mauvaise part mes remarques, mais je suis en train de retrouver le plaisir ancien et oublié que j'avais à traduire.
Je vous souhaite une bonne soirée.
Bien cordialement.
Sylvette

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 304
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: traduction du texte de la leçon 4

Messagepar Michèle TILLARD » lun. 28 déc. 2020 10:43

bonjour Sylvette,
- ex alte cinctis unus atriensibus : l'atriensis désigne le "concierge" ou "l'intendant", rôle dévolu à des esclaves dans l'Antiquité... De plus le texte parle, à la fin, de la "gifle d'émancipation" : seul un esclave pouvait être affranchi...
- iactans officium comes : comes est ici apposé au sujet ; il désigne le "compagnon" ou une "personne de la suite" d'un grand personnage. Notre casse-pied s'incruste dans la suite de Tibère, en espérant être reconnu et affranchi !
- il faut prendre la phrase dans son ensemble : "Tum sic iocata est tanti maiestas ducis" :
Maiestas tanti ducis : la majesté (l'autorité) d'un si grand chef
locata est : parla (du verbe loquor, au parfait)
sic : ainsi.
Ce n'est évidemment pas l'autorité qui parle, mais le "si grand chef" lui-même : c'est la figure de l'abstraction, où un sujet concret (l'Empereur) est remplacé par une qualité abstraite (la majesté dudit empereur).

Vous avez raison, par ailleurs, de vouloir une traduction la plus fidèle possible ! Et vos remarques sont tout à fait pertinentes ; loin d'en prendre ombrage, je vous en remercie, et vous encourage à poursuivre !
- occupata in otio : mot à mot "occupé dans le loisir", avec sans doute une nuance d'opposition entre "occupatus" (plus qu'occupé, connote une forme d'agitation... quelque peu servile) et "otium", qui plus que l'oisiveté, désigne le "temps pour soi", caractéristique de l'homme libre.
- molesta sibi : signifie "pénibles pour eux-mêmes" ; la notion de repos vient de tout ce qui précède ! Il y a bien une gradation entre "molesta" et "odiosissima" : je suggère donc (si "insupportable" n'est pas en lui-même suffisamment fort) : "pénibles pour eux-mêmes, totalement odieux aux autres".

Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Sylvette DEREMOND
Messages : 25
Enregistré le : sam. 10 oct. 2020 16:27

Re: traduction du texte de la leçon 4

Messagepar Sylvette DEREMOND » mar. 29 déc. 2020 14:33

Michèle,
Merci beaucoup pour vos explications fort claires et précises. J'aurais pu vous éviter d'avoir à me répondre sur certains points si j'avais lu vos "éclaircissements linguistiques", mais je n'avais pas fait défiler assez loin les explications concernant le texte.
Deux autres petites questions : comment sait-on qu'il s'agit d'une écharpe puisque le texte mentionne seulement le lin de Pélouse? est-ce seulement par ce que l'on sait de la manière dont les esclaves étaient vêtus? d'autre part est-ce parce qu'il s'agissait d'un esclave de l'empereur qu'il portait une "luxueuse" écharpe?
Je reviens à "iactans officium comes". Si j'ai bien compris, il s'agit d'une épithète à "unus ex atriensibus". Je ne l'aurais pas trouvé toute seule! Comment pourrait-on rendre cette tournure en français de manière à ce que la traduction soit plus près du texte, tout en restant compréhensible et pas trop lourde? Je n'ai pas trouvé. En tout cas, les phrases latines se construisent selon un ordre bien compliqué, à la limite de l'incompréhensible parfois. Mais je pense que vous devez en parler dans des leçons ultérieures.
Merci encore une fois.
Pour finir, et pour le "fun", avez-vous lu "Tristitia Salve" de Franscisca Sagana ( édition en latin tirée au Brésil)? J'en ai découvert avec étonnement l'existence dans l'une des biographies de cette auteure.
Bien cordialement.
Sylvette

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 304
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: traduction du texte de la leçon 4

Messagepar Michèle TILLARD » sam. 2 janv. 2021 08:31

Bonjour Sylvette,
Pour "iactans officium comes", on pourrait proposer "faisant, comme un compagnon, étalage de ses services", ou "vantant ses services comme s'il faisait partie de l'escorte"... c'est un peu lourd, mais le français ne pourra jamais rivaliser avec l'esprit synthétique des Romains !
Je ne connaissais pas cette traduction en latin de Françoise Sagan... Quel bel exercice de thème ! Peut-on se la procurer en France ?
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr


Retourner vers « Latin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités