Construction du verbe Odi, odisse (haïr)

Cette formation aborde l’étude systématique de la langue latine.

Modérateurs : Équipe sillages.info, Michèle TILLARD, Catherine KLAUS

Patrick ADENIS
Messages : 42
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Construction du verbe Odi, odisse (haïr)

Messagepar Patrick ADENIS » dim. 8 nov. 2020 10:30

Necesse est aut imiteris, aut oderis.


Bonjour,

J'ai trouvé cette phrase dans Sénèque (Ad Lucilium, VII).
"Il faut soit que tu imites, soit que tu haïsses." On reconnaît bien-là les maximes du philosophe.


J'avais déjà rencontré le verbe Odi.
En lisant dans le Gaffiot, je trouve un entrée à "Odi, odisse" et une entrée à "Odio, is, ire" qui me renvoie à la première.

A vrai dire, je ne comprends pas comment se construit ce verbe. Il a l'air déponent (mais je n'en suis pas certain), il a l'air défectif (mais je n'en suis pas certain non-plus).

D'ailleurs dans l'exemple ci-dessus, je ne comprends pas vraiment le temps employé. Je dirais subjonctif parfait (alors que imiteris est au subjonctif présent passif, car le verbe est déponent).

Bref, je veux bien votre éclairage sur la construction de ce temps, et sur la lecture de l'entrée du Gaffiot.

En vous remerciant,
Patrick.

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 300
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: Construction du verbe Odi, odisse (haïr)

Messagepar Michèle TILLARD » dim. 8 nov. 2020 20:44

Bonsoir Patrick,
Odi est effectivement un verbe défectif, qui se conjugue au parfait avec un sens de présent (comme memini, "je me souviens")
Vous connaissez peut-être la célèbre formule d'Horace : Odi profanum uulgus et arceo (je hais la foule profane et m'en tiens à l'écart).
Dans la phrase de Sénèque, oderis est un subjonctif parfait, qui a donc un sens présent – et peut donc être coordonné avec le présent (déponent) imiteris...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr

Patrick ADENIS
Messages : 42
Enregistré le : sam. 11 avr. 2020 17:58

Re: Construction du verbe Odi, odisse (haïr)

Messagepar Patrick ADENIS » mar. 10 nov. 2020 07:56

Merci c'est plus clair !

Effectivement un verbe déponent et un verbe défectif au subjonctif.


Pour remercier votre participation active à ce forum et à ce MOOC, je vous propose ma traduction d'une célèbre fable.

Dominus Corvus in arbore suspensus
In rostro caseum tenebat.
Dominus Vulpes odore adtrahente
Hanc locutionem ei prope tenuit :
« Ave domine Corve.
Ut pulchellus, ut formosus es !
Sine mentiendo, si talis cantus
Quales plumae sunt,
Illius nemoris phoenix es ! »
Illo verbo audito, Corvo maxima laetitia est
Et, ad pulchram vocem publicandam,
Ample rostrum aperit praedamque labi sinit.
Vulpes id apprehendit dixitque :
« Bone domine, scito omnem blanditorem
Ex eo pendere qui eum audit.
Certe hujus praecepti pretium caseum est. »
Corvus, foedus ac turbatus,
Nondum apprehensus fore, at nimis sero, juravit.

Avatar du membre
Michèle TILLARD
Messages : 300
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 10:01

Re: Construction du verbe Odi, odisse (haïr)

Messagepar Michèle TILLARD » jeu. 12 nov. 2020 14:00

Cher Patrick,
Quelle belle performance ! Je n'y vois rien à redire, à un ou deux petits détails près :
    On dirait plus volontiers "ne mentiar" pluôt que "sine mentiendo ; "
    On mettrait "illa uerba audita" au pluriel ;
    Pluôt "rapuit" que "apprehendit" (quoique ce dernier verbe soit aussi utilisé)
    Enfin, je traduirais volontiers "vit aux dépens de " par "est le parasite de", en référence au célèbre "type" théâtral du pique-assiette flatteur... => Omnem blanditorem auditoribus suis parasitum esse ou Omnem blanditorem eis parasitum esse qui eum credunt
Mais voilà un thème littéraire très réussi...
Bien cordialement,
MT
Michèle TILLARD
Auteure de FLOT (latin, grec, grammaire française)
Site http://philo-lettres.fr


Retourner vers « Latin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité